SFR souhaite supprimer 5 000 emplois, soit un tiers de ses effectifs

Depuis plusieurs semaines, Patrick Drahi fait part de son intention de réduire les effectifs, une façon pour lui de préparer son personnel de SFR.

« Plusieurs entreprises évoluant dans notre secteur ont supprimé leurs effectifs et on a pris une garantie sur trois ans alors qu’à cette période nous vendions des abonnements à 1 euro par mois. Ça n’a pas de sens », avait indiqué le dirigeant de l’opérateur de télécommunications depuis New York.

Quand, il avait racheté l’entreprise en 2014, le patron avait promis aux autorités qu’il allait garder les effectifs jusqu’au 30 juin 2017.

Mais au fil du temps, il a commencé à changer d’avis ce qui montre qu’il risque de trahir cet engagement et ce, une année avant. Au cours d’une réunion qui a été organisée mardi 26 juillet, Florence Cauvet, DRH de SFR leur a annoncé que l’entreprise allait supprimer 9 000 postes à la fin de 2017 », d’après les propos d’un témoin. En clair, il est question de supprimer un tiers des 14 300 travailleurs en contrat à durée indéterminée (CDI) de l’entreprise.

Débat politique en vue

De plus, les négociations relatives à ces baisses d’effectifs vont commencer pendant la campagne présidentielle annonçant d’importants débats politiques. En mars 2014, Patrick Drahi avait envoyé une lettre à Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, et à Fleur Pellerin, ministre déléguée au numérique, afin de les rassurer qu’il ne va supprimer aucun emploi quel que soit la forme». Mais depuis deux ans l’entreprise a enregistré plusieurs départs et sans que ces postes vacants ne soient réoccupés.

Cela fait plusieurs mois, que des rumeurs circulent sur une supposée baisse des effectifs voulue par Patrick Drahi. Mais cette suppression a fait réagir la direction de SFR. Au bout de quelques minutes, les organisations syndicales ont quitté la réunion. Une nouvelle rencontre est prévue jeudi 28 juillet.

Manuel

Manuel

Rédacteur spécialisé dans l'assurance, la banque et l'épargne. J'espère que mes articles vont vous plaire.