Négociation assurance chômage : le MEDEF écarte les propositions intersyndicales

Lors de la cinquième réunion des discussions sur l’assurance chômage, la CFE-CGC, la CGT et FO ont dévoilé des propositions respectives de ce nouvel amendement.

Parmi celles-ci vous avez la hausse des cotisations surtout par la surtaxation de tous les contrats courts afin d’encourager les signatures des contrats assez longs et permettre à l’UNEDIC de gagner plusieurs millions. L’autre point concerne, l’augmentation des cotisations et des allocations au point de dépasser le plafond fixé par la sécurité sociaux afin de mettre l’UNEDIC au même niveau que les recettes de l’AGIRC – ARRCO, dont le montant est évalué à 700 à 800 millions d’euros. Près de 130 000 personnes touchant près de 12000 euros bruts par mois et les entreprises phares seraient visées.

Recettes estimées 3 à 5 milliards.

Mais, le Medef n’a pas bougé d’un seul iota en s’opposant à la nouvelle recette concernant l’assurance chômage. Mais, le patronat, ne manque pas d’imagination pour revoir à la baisse les droits des chômeurs et précaires.

Il pense qu’a la place d’une cotisation retirées sur les salaires dépassant 12 000 euros, il souhaite rendre plus pauvre les personnes vivant dans la précarité. On peut le lire dans les annexes 8 et 10 de l’accord.

Emilie

Emilie

Rédactrice spécialisée en Bourse et en Immobilier. Je peux aussi parler de politique et d'emploi, mais ce sera beaucoup plus rare ;)