Le monde de l’épargne envahit par les robots

L’épargne était autrefois, géré par le conseiller en gestion de patrimoine. Celui-ci le faisait après avoir conseiller, fait le bilan du patrimoine et de la famille. Soulignons toutefois, que ce produit n’est pas accessible à tout le monde.

Désormais, ce conseiller est en train d’être remplacé par les ordinateurs qui offrent à l’internaute des allocations d’actifs via des algorithmes, des actifs qui répondent à leur patrimoine, à leur répugnance au risque, à leurs besoins. Mais ce service est accessible grâce à plusieurs euros.

Appelés « « robo-advisors ou conseillers-robots » sont proposés par plusieurs entreprises en France. Ces entreprises envisagent en fait, reproduire, la réussite de Betterment ou Wealthfront aux États-Unis.

Réduction des coûts

Il faut dire que cette tendance est très connue à travers le monde, mais pas encore assez connue en France. Une étude du CFA Institute, publiée en février, révèle que 70 % des professionnels de l’investissement dans le monde jugent que les robo-advisors influenceront considérablement le comportement du public.

Emilie

Emilie

Rédactrice spécialisée en Bourse et en Immobilier. Je peux aussi parler de politique et d'emploi, mais ce sera beaucoup plus rare ;)