La loi du travail, véritable handicap pour les petites entreprises

2807
0
Share:

En faisant des arrangements sur la loi du travail avec les frondeurs, le Premier ministre, Manuel Valls, fâche le Medef, va tout faire pour qu’une troisième version d’un projet qui reforme le code du travail soit créée. « Il faut être à l’écoute des plaintes, mais également être pédagogue », indique Pierre Gattaz.

Il n’est pas question pour nous d’abandonner, « nous allons d’avantage demander une version 3 » du projet de loi, a lancé le président du Medef au cours d’une conférence de presse qui a lieu tous les mois après les annonces faites par le locataire de Matignon.

« Cette seconde version fait des malheureux à savoir, les petites entreprises qui sont à l’origine des créations d’emploi » a-t-il indiqué avouant « être déçu par des baisses sur le barème des indemnités prud’homales et les décisions qui donnent la possibilité aux chefs d’entreprises de parvenir à un accord avec les employés.

Plusieurs mesures positives mais parfois de la contrainte

Le Président du Medef a cependant apprécié que certaines mesures n’aient pas été modifiées dans la dernière version qu’a présenté le gouvernement, surtout les accords concernant la tenue de l’emploi et la protection du licenciement économique.

Toutefois, il indique avoir admis que des unions dans l’organisation patronale réclamaient la suppression de la loi. « En effet, plusieurs associations dans le Medef et des gens qui ont des questions sans réponses, et ça crée la colère », a-t-il dit.

Share:
Manuel