Le chômage a augmenté en août, mais sur l’ensemble tout est maîtrisé

776
0
Share:

Plusieurs médias ont annoncé la hausse du chômage, alors qu’on s’attendait à ce que ce chiffre soit revu à la baisse, or ce n’est pas le cas.

Le gouvernement a été secoué par les chiffres publiés par Pôle emploi alors qu’il espérait inverser la courbe du chômage. Très satisfaisant en août, les chiffres de l’emploi grâce à la volonté du gouvernement, les chiffres du chômage ont connu une hausse en août Et la hausse concerne les demandeurs d’emploi de la catégorie A qui atteint les 3 556 800, pour un taux de 1,4%, alors qu’en juillet, ils étaient 50 200 personnes. A l’entame du mois de septembre, on enregistrait déjà 3,56 millions de chômeurs en France d’après Pôle emploi.

Les catégories B, C, D dans le même cas

Cette hausse inclus aussi les demandeurs d’emploi des catégories B,C et D et si on intègre ces catégories dans ce constat, le nombre de demandeurs d’emploi sera porté à 5 518 200. Impressionnant.

Mais pour le mois d’août, cette progression touche toutes les catégories d’âges. Chez les jeunes, la hausse est de 2,3%, chez les seniors il augmente de 1,2% alors que le chômage de longue durée il augmente de 0,5% alors qu’il a enchaîné des baisses pendant cinq mois.

La faute aux attentats

Cette hausse a été décriée par Myriam El Khomri, la ministre du Travail qui indique que ces « résultats sont moins satisfaisants que ceux du mois passé », alors qu’en juillet, le taux de chômage avait atteint son niveau le plus bas jamais atteint depuis février 2015 avec une hausse des embauches, des créations d’emplois et autres….

Dans ce cas, elle explique cette hausse par la multiplication des risques d’attentats, les difficultés auxquelles, font face certains domaines d’activités qui ont été impactés par les attentats qui se sont produits à Nice et à Saint-Etienne-du-Rouvray. « Cela était prévu. Le lendemain des attentats a été difficile caractérisé par une baisse ou une annulation des réservations, mais également un baisse de du tourisme » a souligné la ministre qui a « parlé d’un climat des affaires impacté » en août

Mais la ministre tente tout de même de relativiser en indiquant que ces chiffres ne reflètent pas la santé réelle de l’emploi, car le chômage est toujours bas depuis janvier avec une baisse de 23.700 demandeurs d’emplois.

« Le nombre de demandeurs d’emplois inactifs a considérablement augmenté en août mais la tendance sur une année reste positive. Nous continuerons à nous organiser » avouait t-elle sur Twitter.

Share:
Manuel