Captain Train, devient britannique

Le site français dédié à la réservation de billet de train passe désormais entre les mains de Trainline. L’opération qui coûte 200 millions d’euros fait partie des entreprises les plus grandes de ces années.

Fleuron des petites entreprises françaises, Captain Train a été cédée à son rival Trainline (Thetrainline.com), ce qui permet à l’entreprise de voir sa valeur augmenté de 200 millions d’euros. Grâce à cette opération, elle fait partie des rachats les plus importants de start-up française.

Les échanges ont pris plus de temps que prévus, car tout à commencer depuis un an. En fait, l’entreprise qui est spécialisée dans la vente de billets de train et de réservation a vu sa valeur augmenté en Europe pendant ces derniers mois.

Il y a une année, où l’entreprise avait fait une levée de fonds et celle-ci a quintuplé.

Ce qui n’empêchait pas les anglais à pouvoir mettre la main à la poche. « Les britanniques avaient obligation de racheter Captain Train car unique levier pour eux de se développer en Europe continentale, remarque une source proche du dossier. Captain Train dessert une partie importante de l’Europe, tandis que Trainline n’existe qu’au Royaume-Uni. Et la taille du marché en Europe est multipliée par sept comparé au marché britannique.

L’entreprise française, bénéficie aussi d’une avance considérable sur son concurrent en termes de technologie donnant à ce dernier la possibilité de faire des économies consistantes. Pour fonctionner, le site britannique se sert du moteur d’itinérance de SilverRail, alors que Captain Train utilise la technologie maison et signé des partenariats avec d’autres entreprises ferroviaires françaises, italiennes, allemandes.

Manuel

Manuel

Rédacteur spécialisé dans l'assurance, la banque et l'épargne. J'espère que mes articles vont vous plaire.