Assurance chômage : Pôle emploi économise 40 à 50 millions d’euros en refusant de cotiser à l’Unédic

Pôle Emploi a été indexée dans une affaire de fraude, car elle a refusé de cotiser à l’Unedic. Grâce à ce refus, Pôle emploi à économiser près de 40 à 50 millions d’euros par an.

Chargé d’assurer les employés contre le chômage à économiser, entre 40 et 50 millions d’euros par an en refusant de cotiser au régime général dont la gestion est assurée par l’Unedic, si l’on tient compte du rapport d’un expert-comptable qui a répondu aux questions de l’agence France presse.

Les entreprises publiques ne sont pas obligées de cotiser à l’Unedic, mais elles doivent assurer leurs employés contre le risque chômage.

Ces entreprises publiques ont également la possibilité de se charger d’assurer leurs travailleurs par l’auto-assurance.

En optant pour ce choix, Pôle emploi économise, chaque année, presque « 80 millions d’euros de cotisations » patronales qui devraient en principe être versées à l’Unédic, d’après un rapport venant d’un expert du cabinet Sextant. Ce rapport a été réalisé pour le Comité central d’entreprise (CCE) de Pôle emploi.

Un déficit de 8 millions d’euros

Cependant, l’Unedic reverse 3 milliards d’euros à Pôle emploi par an, alors que sa dette devrait se retrouver à 30 milliards d’euros.

D’autre part, Pôle emploi reverse 411 millions d’euros en 2014, c’est à dire 54 % de sa trésorerie à l’Unédic, mais cette somme est accordée sous forme de prêt en compte courant.

Emilie

Emilie

Rédactrice spécialisée en Bourse et en Immobilier. Je peux aussi parler de politique et d'emploi, mais ce sera beaucoup plus rare ;)