Anne Hidalgo en colère contre Emmanuel Macron !

Anne Hidalgo, la maire affiliée PS de la capitale, a déploré dans une interview donnée ce vendredi au journal Le Parisien de n’avoir pas été entendue par le ministre de l’économie, Emmanuel Macron, sur la question du travail dominical.

La maire de Paris dit même avoir été « maltraitée » dans cette affaire, par monsieur Macron qui, dit-elle, « éjecte les maires, ce qui est une honte démocratique ».

Des propos violents qui marquent une rupture politique et qui ne vont pas sans souligner l’implication d’Anne Hidalgo sur le sujet du travail le dimanche qui a par ailleurs dénoncé les failles de la loi Macron en évoquant par exemple que certaines zones posent problème (rappelons que la loi Macron propose d’étendre l’ouverture dominicale systématique à des zones touristiques et commerciales et de passer de 5 à 12 dimanches ouvrés) ; elle prend notamment l’exemple d’Italie 2, dans le 13ème arrondissement de Paris, qui ne doit pas, selon elle, être considéré comme une zone touristique et soulève ainsi plusieurs incohérences de la loi et de sa mise en place.

Des incohérences nombreuses qui pourraient devenir, selon elle, « un très grand danger » ; Anne Hidalgo dénonce une mesure qui cède à la pression des lobbies et qui en devient incohérente, voire irrationnelle, et qui pourrait conduire à « la surimplantation des grandes surfaces alimentaires ». La maire de Paris se soucie avant de l’écosystème de sa capitale que risque grandement de fragiliser la loi du ministre de l’économie.

Outre le désaccord politique, c’est donc un problème d’écoute qui est mis en lumière par Anne Hidalgo.

Manuel

Manuel

Rédacteur spécialisé dans l'assurance, la banque et l'épargne. J'espère que mes articles vont vous plaire.